A propos du projet

Les CFF soumettent leurs trains ICN (RABDe 500) à un important refit. Celui-ci concerne également certaines parties du système de contrôle-commande (MITRAC) qui ont atteint la fin de leur cycle de vie. La disponibilité des pièces de rechange pour certains composants n’est plus assurée et menace ainsi la fiabilité de l’exploitation.

L’identification des modules à échanger se base sur la faisabilité technique ainsi que sur des aspects relatifs à l’homologation du changement. Le résultat du projet est une recommandation de remplacement partiel du système de contrôle-commande, étayée par des considérations techniques et commerciales .

Notre contribution

Pour assurer la réussite du projet, Enotrac a commencé par établir un aperçu complet du système de contrôle-commande du véhicule , en catégorisant chaque module IO, après analyse des signaux traités, par rapport à son incidence sur la sécurité. Après estimation de la quantité de modules de rechange nécessaire, les modules à échanger ont été identifiés.

Il était également important de comparer techniquement les modules de remplacement disponibles sur le marché et d’évaluer leur capacité d’intégration. Deux variantes ont été examinées, à savoir l’utilisation d’un Multifunction Vehicle Bus (MVB) et le passage à l’Ethernet.

Dans ce projet, Enotrac a pu mettre à profit sa longue expérience dans plusieurs domaines techniques et commerciaux du ferroviaire. Le résultat du projet consiste en une recommandation de remplacement fondée techniquement et financièrement en termes de coûts.

  • Client

    CFF Voyageurs

  • Période

    2020 – 2021

  • Lieu

    Suisse

Nos prestations dans le projet

Parlez-en avec nos chefs de projet